Un article des professeurs de l’étranger à Romain Rolland (Les éveilleurs culturels)

Yannick Vrolant – le français qui rêve à revenir en Bulgarie

Il se présente d’une manière insolite et très amicale sur son site qu’il a fait soi-même pour communiquer avec ses élèves: ” Bonjour à tous et à toutes!” Puis on apprend un peu pour la vie personnelle de Yannick. Il est né à Boulogne-sur-Mer, dans le nord de la France. “J’adore cette ville où se mêlent l’ancien et le moderne! La ville comprend une cité médiévale sauf les immeubles construits dans la moitié seconde du XX siècle. L’accès à la mer ajoute son charme aux vues inoubliables. La cathédrale Notre-Dame de Boulogne, symbole de la ville, est un de mes endroits préférés..”

Un peu sur les loisirs de Yannick:  “J’aime bien jouer de la guitare mais je n’ai pas pu emporter la mienne pour venir en Bulgarie à cause des bagages et de l’avion…” – une petite plaisanterie de sa part. Il est aussi passionné de la poésie que de la musique. “J’écris un peu de poésie..(en français et parfois en anglais), même si, ces derniers temps, j’ai un peu mis la plume de côté faute de temps…” Il est fan des comédies de Woody Allen et les films à suspense d’Hitchcock. Sinon, ceux qu’il préfère sont les films américains et français des années 50s et 70s pour son autenticité. “Je trouve que les acteurs et les actrices dégageaient un certain charisme et les dialogues et les scénarios étaient bien meilleurs qu’aujourd’hui!”

Le jogging et  la randonnée en nature font partie aussi de ses activités fréquentes.

Une chienne appellée Cookie enrichit davantage sa vie quotidienne.“Elle ressemble un peu à Doug, le chien débile dans le dessin animé “Là-haut!”

“Vous devez vous en douter puisque je suis ici, je suis un grand fan de voyages..!” – rigole le français. Son amour de voyager et son intérêt lui mènent en Bulgarie où il fait sa dernière stage de ses études. “Au début, j’étais attiré par les paysages sauvages et la nature.” Une recherche qu’il a du faire naît son intérêt pour la Bulgarie. “Tout cela m’a donné très envie de découvrir votre pays et sa culture, au carrefour entre l’Orient et l’Occident!”

Avec enthousiasme, il partage son envie d’apprendre quelques mots en bulgare pendant son expérience à notre pays.

Le grand nombre des pays qu’il avait visité me choque: Angleterre, Belgique, République Tchèque, Allemagne, Italie, Pays-bas, Irlande du nord, Ecosse, Norvège, Vatican, Espagne, Suisse, Serbie et, bien sûr, la Bulgarie – ce sont des déstinations de ses études, ses stages et loisirs – dont il acumule de nombreuses impressions qui contribuent à son expérience. Dans le futur, Yannick espère visiter la Turquie aussi et découvrir la ville d’Istanbul. En dehors d’Europe, les déstinations dont il rêve visiter sont la Nouvelle-Zélande, leCanadaet même l’Afrique!

À la fin de l’année scolaire 2014-2015, je veux savoir quelles sont les impressions de Yannick Vrolant. Comme toujours, avec une sourire sur sa face, il partage:  “J’ai d’excellents souvenirs de mon année en Bulgarie, j’ai adoré la simplicité des gens et la culture bulgare (gastronomie, patrimoine…). Mon endroit préféré restera sûrement le lycée car j’y ai passé le plus clair de mon temps et j’ai établi des liens particuliers avec beaucoup d’élèves et quelques professeurs,  c’était une expérience humaine incroyable!”

À Stara, le français a aimé bien se promener dans le parc Ayazmoto, dans la grande rue romaine et près du forum. Il a trouvé aussi sympa le marché au centre-ville. Il ajoute: “J’ai également assisté à plusieurs matchs de l’équipe de Beroe..!”, dont il se souvient de bons moments. Pourtant, chaque pays a des côtés qui ne plaît pas à tous ses visiteurs: Je crois que la seule chose que j’ai détestée en Bulgarie, ce sont les “tsatsa”!”

Yannick garde les souvenirs de son séjour ici avec ravi. Il est enchanté par la nature charmante de notre pays. “J’ai également aimé la vieille-ville de Plovdiv, la forteresse de Veliko Tarnovo et les sept lacs de Rila qui sont absolument magnifiques!”

Et nous nous sentons reconnaissants d’avoir rencontré Yannick Vrolant dont nous nous souviendrons avec une sourire sur les faces. 🙂

 

 

 

Cécile Delatte – la française qui a de nombreux intêrets

Elle vient d’une ville culturelle française – Lille. Aussi connue pour la possibilité de tenter les plats traditionnels de la région et de Bélgique gràce à la proximité de la ville au pays voisin. Les endroits que M. Delatte préfère, ce sont la Grand’ Place et la vieille partie de Lille – la côte la plus ancienne et la plus chic de la ville. La française aime se promener à la grande rue piétonne et celle de Solferino où on peut trouver de l’amusement – c’est la rue des bars où on peut fêter avec des amis. Le zoo est aussi sympatique d’après la jeune femme qui dit qu’ “il y a toujours quelque chose à faire” à sa ville natale.

Première année à l’université, Cécile fait une license Langue Etrangères Appliquées à l’économie, plus tard elle commence à travailler au domaine. Malheureusement, ses attentes ne font pas partie à la réalite. “J’ai bien aimé l’économie et les études, mais j’ai détesté le travail! Je suis notamment parti en Espagne pour voyager et profiter de la vie. Là, j’ai commencé à enseigner le français à des ados. Je les ai adorés!” Cette expérience à conduit la française à reprendre ses études en Espagne. Elle a obtenu un diplôme de mastère “Français langue étrangère”. Après l’université, Cécile a fait des stages et maintenant elle enseigne sa langue matérnelle aux élèves francophones au lycée Romain Rolland à Stara!

À ma question sur ses activités préférés, M. Delatte répond: “..j’aime les séries..” avec une sourire contente.” J’aime faire du sport, lire (je lis énormément), je voyage beaucoup.” Sur cette dernière elle dit que c’est la chose qui la “caractérise le plus“. Le pays dont elle a contemplé plusieurs régions, c’est l’Espagne. Elle est contente de ses voyages là: “Chacune région a une culture différente et cela me plaît beaucoup!”

Elle est passionée aussi de l’espagnol. On espère de l’entendre parler à cette belle langue lors des cours avec elle.

Les pays qu’elle rêve visiter: “Il y en a beaucoup ^^. Je pense que l’Australie arrive en première position!  Son intérêt au continent entraîne l’envie de découvrir la flore et la faune très variés.

Pendant l’un de nos premiers cours avec Cécile, on apprend qu’elle adore les chats. Elle en a trois, dont l’un s’appelle Barbichette. C’est à cause d’une tache noire sur sa barbiche. Un nom sympa pour un animal calîn!

Un peu sur la mission de Cécile Delatte et comment a-t-elle a trouvé son chemin vers la Bulgarie: “J’ai choisi la Bulgarie car le programme qui est proposé est très intéressant pour ma vie professionnelle. Sinon je ne connais pas la Bulgarie, c’est la première fois que je viens dans ce pays. Ma mission principale dans ce pays est de pouvoir diffuser la culture francophone. Mon programme de travail avec les élèves est de travailler le français avec des documents qui reposent majoritairement sur l’oral, l’écrit sera aussi présent mais mon but est qu’ils s’expriment en FRANÇAIS et non en bulgare dans la classe.”

Pendant son travail ici, elle éspère faire les élèves connaître la culture de son pays et d’enrichir leurs connaissances à l’aide de son propre savoir-faire. Et une chose très importante qu’elle ajoute: “passer une bonne année scolaire avec eux”.

Son conseil principal pour nous – les élèves francophones – d’être actifs au cours, de participer, d’essayer de maintenir une discipline agréable. “Et tout se passera bien.” – dit-elle pour conclure.

On espère que M.Delatte aimera bien notre ville, l’ambiance à l’école et que la Bulgarie lui donnera une expérience inoubliable.

Bonne chance à l’année scolaire 2015-2016!

 

 

About Аз и медиите

Електронно издание за хората и случките на общността "Ромен Ролан"